Historique de la chirurgie réfractive

Le but de la chirurgie dite réfractive est de supprimer le défaut visuel, ou anomalie de la réfraction, et de permettre une bonne vision sans moyen de correction (lunettes, lentilles).

Dans les années 70, la chirurgie consistait à corriger la myopie en pratiquant des incisions dans la cornée, à main levée. Cette intervention des yeux (kératotomie radiaire), popularisée par un chirurgien ophtalmologique russe (Sviatoslav Fyodorov), a été abandonnée au milieu des années 80 suite à la mise au point du LASER Eximer.

La technologie Eximer, plus précise, a permis de corriger la myopie mais également l’astigmatisme et l’hypermétropie. D’abord utilisé en surface (Photo Kératectomie Réfractive-PKR), le LASER Eximer a ensuite été appliqué dans l’épaisseur de la cornée (LASIK). Au cours des années 2000 la technique LASIK a bénéficié du développement et de l’utilisation du LASER Femto-Seconde permettant la correction de défauts plus importants avec une précision et une sécurité optimale.

Aujourd’hui la chirurgie LASER des yeux permet de traiter la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie mais aussi la presbytie par deux techniques LASER encore plus pointues : l’UltraLASIK et le ReLEx Smile

La chirurgie réfractive est plus qu’un acte médical, c’est un parcours de soins nécessitant réflexion car cela touche à notre vue. Chez Atrium laser, nous l’avons compris. Après un premier conseil gratuit, nous vous accompagnons avant, pendant et après l’intervention.

Image

Des patients aux motivations diverses

Le choix de la chirurgie réfractive se fait souvent pour :

  • une intolérance aux lentilles de contact,
  • un sentiment de handicap du fait de la dépendance aux lentilles ou aux lunettes,
  • un besoin de confort dans la pratique d’une activité sportive ou professionnelle,
  • une envie de se libérer des contraintes dues à sa correction optique.

Des craintes et préjugés infondés

  • La chirurgie réfractive accroît le risque d’être presbyte plus vite.
    • Faux, la presbytie est due à une perte de souplesse du cristallin, la chirurgie réfractive agit sur la cornée.

  • Passé un certain âge, on ne peut plus être opéré.
    • Faux, les prescriptions sont faites en fonction de plusieurs critères dont l’âge du patient.

  • Il n’y pas assez de recul vis-à-vis des opérations des yeux au laser.
    • Faux, le recul avec le LASIK et le PKR sont supérieurs à 20 ans.

  • Les médecins et ophtalmologistes ne se font pas opérés.

D’autres questions à poser, des doutes à lever, contactez-nous !

Nos chirurgiens ophtalmologues

Docteur Bastelica

Docteur Bendayan

Docteur Casse

Docteur Michaud

Docteur Ponchel

Docteur Raynaud

Nos tarifs

Le prix de la chirurgie réfractive est élevé, même en regard de la technologie déployée, de l’expertise de nos équipes et du coût d’acquisition des différents équipements. Nous en sommes conscients. Certaines mutuelles prennent en charge une partie des frais, par ailleurs nous pouvons vous proposer des solutions de financement. N’hésitez pas contactez-nous !

Les avis de nos patients

Nous contacter

ATRIUM LASER, Clinique PASTEUR
88, avenue de Lombez | Porte N°44 | BP 27617
31300 Toulouse Cedex 3

09 73 05 58 62

Prenez RDV

Nous rencontrer